Actualités

L’UJA de Béziers prête ses bras à l’Ordre des Avocats !

Écrit par Vanessa Frasson lundi 25 janvier 2016 à 22h50

Voilà près de 30 ans que l’Ordre amasse ses archives sur les étagères, le sol, les tables de la Maison de l’avocat. L’amas de documents montait jusqu’aux portes et plafonds. 

En ce début d’année 2016 et à la veille du déménagement du tribunal de grande instance de Béziers, l’Ordre des avocats de Béziers a décidé de donner un grand coup de balai et de vide.

L’UJA de Béziers a été appelé à l’aide et s’est mobilisé. Une dizaine de ses membres à consacrer son vendredi 22 janvier 2016 après-midi à ranger et à déblayer les cartons d’archives datant pour les plus anciens de l’année 1980.

Une chaîne humaine conviviale s’est formée afin de transporter les cartons jusqu’à la benne à ordure.

 

Merci de votre aide et de votre mobilisation.

Bonne année 2016 !!!

Écrit par Michel-Pierre Raynaud-Bardon mardi 05 janvier 2016 à 21h01

Dut-il en pâtir au point de le voir voué aux Gémonies du Code Général des Impôts traduit en islandais, l’UJA se hasarde toutefois, au seuil de cette nouvelle année à se vautrer dans les ornières du chemin de la banalité en vous présentant, non pas sur un plateau d’argent, ni sur un serviteur muet, et encore moins sur une écuelle en vermeil rehaussée de cuir de peau de fesse de veau élevé sous la mère, mais dans le plus simple appareil, et dans la bouche de la Présidente et de son Bureau (non, non, ça reste très correct, rassurez-vous) ses vœux les plus chaleureux et les plus sincères pour les trois cent soixante six jours qui nous font face…

À nouvelle année, nouvelles résolutions… Résolutions fermes et définitives, qu’on aura vite jeté aux orties une fois le mois de janvier bien entamé. Certains tenteront de perdre du poids, d'autres voudront s’arrêter de fumer, d’autres encore se payeront une tenue de sport flambant neuve pour aller suer à grosses gouttes dans une salle de sport avant de passer l’éponge… D’autres, carrément inconscients, voudront faire tout cela à la fois…

Rassurez-vous, nous ne rajouterons pas aux interminables litanies de souhaitage de vœux, activité intensive depuis vendredi dernier, après les vingt-cinq « c’était bien ton réveillon du nouvel an ambiance orientale au Mikhenez de Poussan », dix-huit « t’as été gâté à Noël ? », une petite douzaine de « T’as eu de la neige à la montagne, parce que mon beauf’, il a skié huit jours sur du gazon et des gravats », et un « punaise, ma belle-doche a eu la fève hier, ça s’est vu, elle était toute rouge et ne respirait plus… trop content de lui refiler une couronne »…

Pour faire court, précis et sincère, l’UJA vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2016, un tombereau de santé, une manne de dossiers, un gisement de clients sympathiques, des mines de confrères confraternels, des monceaux de moments de convivialité !

L'UJA au couvent ?

Écrit par Michel-Pierre Raynaud-Bardon lundi 14 décembre 2015 à 17h47

Loin de moi l’idée de paraphraser le titre de l’opérette que Louis Varney écrivit en 1880, « Les mousquetaires au couvent », mais le fait est là. L’Union des Jeunes Avocats de Béziers a élu domicile pour son Assemblée Générale dans un ancien couvent, ce jeudi 10 décembre 2015.

C’est au Clos de Maussanne, ancien couvent en des siècles révolus, que la fine fleur en devenir du barreau biterrois s’était donné rendez-vous, à l’abri dans le cocon douillet et stylé de la vaste bâtisse blanche surmontée d’une horloge, ornement incongru en un lieu où le temps paraît suspendu.

Madame la Présidente Vanessa Frasson ouvre la séance par une présentation détaillée, percutante, pertinente et agrémentée d’une présentation Power Point sans bavures, des diverses activités de l’UJA biterroise. 

Les différentes actions menées au cours de l’année écoulée sont disséquées, chiffres à l’appui, pour asseoir la vitalité de l’Union, qu’on ne pourrait targuer d’inactivité relative sans verser dans la critique de mauvais aloi parfaitement infondée.

L’effort, c’est bien ; mais le réconfort c’est mieux, et les différents points de réconfort ponctuels, ancrés dans la tradition, sont également évoqués : les apéros mensuels, l’incontournable jogging qui fait courir, dans tous les sens du terme, le barreau biterrois, et le non moins irremplaçable week-end ski, qui depuis au moins deux lustres à fait boule de neige et séduit nombre de participants.

Le quitus des comptes annuels est délivré à l’unanimité des bras fièrement levés, et la Présidente en fait de même avec la séance, invitant les nombreux participants à profiter du buffet que les amphitryons ont préparé avec soin et zèle.

La soirée embraye donc sur les réjouissances alimentaires, un bonheur de la bouche quelque peu écorné par le malaise d’un des membres, à qui l’on souhaite évidemment le plus prompt et le plus complet rétablissement.

Buffet copieux, raffiné, original dans le mélange des saveurs et des goûts concourt à la chaleureuse ambiance qu’affectionne généralement les jeunes avocats et au succès mérité de cette soirée, qui s’achève à des heures avancées mais encore raisonnables, étant donné que les audiences du vendredi se profilent déjà dangereusement à l’horizon…

Je suis certain de me faire l’écho de l’unanimité de mes jeunes confrères pour tirer une salve de félicitations à l’organisatrice efficiente de cette soirée réussie, et un nombre non négligeable de remerciements aux participants.

Les jeunes avocats portant la robe, quoi de plus normal d’être tenté pour un soir de prendre le voile à l’ancien couvent du Clos de Maussanne

Noël avant l'heure

Écrit par Vanessa Frasson mercredi 09 décembre 2015 à 17h40

Le samedi 5 décembre 2015 a accueilli le Père Noël à la Maison de l'avocat sur l'invitation conjointe de l'UJA de Béziers et de l'Ordre des Avocats de Béziers. Près de 27 enfants se sont vu offrir un premier cadeau de Noël autour d'un goûter festif et gourmand composé de chocolat chaud, viennoiseries, chouquettes, bonbons et papillottes pétards.

Les rires d'enfants ont résonné dans la maison et son jardin. Les sourires des adultes s'y sont joints dans un moment de convivialité et de joie présageant d'heureuses fêtes de fin d'année.

Mais oui, mais oui, la grève est finie...

Écrit par Michel-Pierre Raynaud-Bardon vendredi 06 novembre 2015 à 18h49

La cloche a sonné, un peu comme la fin de la récré qui a duré un peu plus longtemps que prévu… Le Barreau de BEZIERS, s’il a dans un premier temps joué les prolongations en maintenant le mouvement de grève jusqu’au 3 novembre, là ou d’autres Barreaux avaient repris dès l’annonce du protocole d’accord, a finalement mis un point final à la contestation du projet de réforme de la Garde d’Esso…

Point final… Qui n’est qu’un point de suspension ! Le mouvement de grève n’est que suspendu… suspendu aux actes de la Garde d‘Esso qui devront absolument correspondre à ses annonces et aux termes de l’accord signé.

Avec la promesse, pour cette dernière, de se retrouver suspendue… à un esse si elle tentait de nous blouser !

Les audiences ont donc repris leur cours normal mercredi 4 novembre 2015.

Fin de la mobilisation… Mais pas de la méfiance vis-à-vis des coups tordus, disons-le franchement, de la Chancellerie. Cette reculade tout aussi soudaine qu’inattendue de Madame Taubira ne doit pas nous bercer d’illusions…

La profession est toujours dans le collimateur du Gouvernement, et il est fort à parier que la réforme de l’Aide Juridictionnelle, trop prestement évacuée par la porte, rentrera sous peu par la fenêtre…

Alors, mes chers Confrères, prenez exemple sur le bâtonnier de Melun, ne vous laissez pas abattre par des fâcheux qui en veulent à notre unique privilège : notre indépendance !

Soyez vigilants, et méfiants, des minauderies du Ministère de la Justice, qui n’a certainement pas remballé son projet de réforme dans les cartons.

Soyez indifférents, mais sachez les combattre, aux réflexions que nos magistrats pourraient laisser fuser suite aux renvois d’audience et de dossiers qui ont occasionné des retards dans l’évacuation des affaires…

Soyez assurés, hélas, que la Garde d’Esso, in personam ou son possible successeur, nous réserve un chien de sa chienne ; et saura nous lâcher en son temps un nouveau projet de loi qui nous fera grimper au cocotier…

La grève est suspendue, les affaires reprennent… Dans tous les sens du terme…

Midi Libre

Béziers : la grève des avocats finie, les affaires reprennent, 5 novembre 2015