Actualités

J’ai encore rêvé d’elle… C’est bête mais elle a tout fait pour ça…

Écrit par Michel-Pierre Raynaud-Bardon vendredi 16 octobre 2015 à 9h43

La chanson est connue, mais la ritournelle que nous chante la Garde des Sceaux risque de faire très bientôt déchanter la profession d’avocat…

Sous le couvert de dénoncer un système à bout de souffle qui risque d’imploser d’ici à dix ans, Madame Taubira souhaite imposer une réforme qui est à contre-courant des droits de la défense.

Elle n’est pas, hélas, à son coup d’essai dans ce domaine… 

La Garde des Sceaux entend imposer une participation financière supplémentaire de la profession comme préalable à toute négociation, accompagnée de la perspective de diminution de certaines de ces rétributions, qui n’ont pas évolué depuis plusieurs années. 

Ceci signifie une rétribution moindre du travail fourni par l’Avocat dans le cadre des missions de défense des personnes bénéficiant de revenus modestes. 

Il en découle un risque pour les droits de la défense et le droit d’accès à la Justice de tout citoyen.

Madame le Garde des Sceaux met en avant, pour endormir l’opinion et les professionnels, une augmentation de l’unité de valeur de moins de deux euros, mais omet de parler des « rabotages » effectués sur les rétributions de la garde à vue, des procédures de divorce et de certaines procédures prud’homales. 

Loin d’être bercés par ces faux-semblants, le réveil est particulièrement brutal :

Ces baisses sont de l’ordre de 50 %, voire plus !

Une procédure de référé civil (procédure d’urgence) serait rétribuée à hauteur de 145,00 €, au lieu de 345,00 € actuellement.

La Garde à Vue, où la présence de l’Avocat peut s’étaler sur plus d’une demi-journée, ne génèrera plus qu’une indemnisation de 180,00 €, a lieu de 300,00 €.

Les Avocats disent NON à une telle braderie.

De plus, Madame Taubira souhaite relever le plafond d’admission à l’aide juridictionnelle, afin que davantage de français accèdent à cette aide étatique.

Cette mesure est incompatible avec la prétendue implosion future du système !

En outre, le Garde des Sceaux entend ponctionner à hauteur de 5 millions d’euros, puis de 10 millions d’euros par an, et on ne sait de combien les années suivantes, les produits financiers des CARPA, caisses de règlement dans lesquelles transitent les fonds des clients.

Encore un hold-up étatique, ce qui est fort de café de la part de la Ministre de la Justice !

Face à ces prélèvements supplémentaires inacceptables, et à une inévitable paupérisation de la profession d’avocat, dommageable à l’ensemble des justiciables, face à l’autisme des autorités, il a été décidé que les Bâtonniers cessent dès à présent toute désignation au titre de l’aide juridictionnelle et que les barreaux cessent la mise à disposition des moyens humains et matériels nécessaires au fonctionnement du service de l’aide juridictionnelle.

Pour que vive l’accès au droit pour tous, dans ces conditions décentes !

Got mit uns !

Écrit par Michel-Pierre Raynaud-Bardon lundi 15 juin 2015 à 9h55

« Got mit uns ! »… Ou en tout cas, la météo était avec nous, puisque le ciel ne nous est pas tombé sur la tête samedi 13 juin 2015 à l’occasion du traditionnel Footing de l’UJA. Pourtant les dantesques orages de la veille avaient éveillé de bien légitimes craintes qui s’évaporèrent aussi rapidement qu’un dessous de table douteux dans une banque suisse…

Une petite trentaine de coureurs s’étaient donc donné rendez-vous sur les berges du Canal du Midi pour effectuer qui les six kilomètres, qui la tournée des Grands Ducs avec les douze kilomètres.

Innovation cette année avec une course junior d’un kilomètre, puisque les bonnes habitudes ne se prennent jamais assez tôt…

Dès les premières révolutions du chronomètre, les écarts se creusèrent et les performances finales se sont révélées d’un bon niveau.

Au palmarès Dames du six kilomètres, Sonia Jaoul Le Mouel décroche la timbale avec un temps de 31’54’’, suivie de Céline Degryse avec un chrono de 33’21’’et de Virginie Guilloret avec 34’29’’.

Sur le podium des 12 kilomètres, l’indétrônable Karine Masson réalise un chrono de 1h00’23’’, suivie dans un mouchoir de poche par Stéphanie Carrié avec un temps de 1h00’40’’ et Madame le Bâtonnier qui termine la course en 1h27’20’’.

Chez les Messieurs, sur le six kilomètres, Dorian Guirao coiffe les autres concurrents en 27’56’’, devançant Raphaël Labarre, 31’27’’ et Nicolas Roy, 31’29’’.

Le palmarès du douze kilomètres consacre Jean-Marc Flinch qui boucle le parcours en 1h00’23’’, Gérard Perrault en 1h05’10’’ et François Bermond en 1h06’18’’.

La suite des festivités se déroula à la Plaine de Jeux de Montflourès, où eu lieu la remise des médailles aux gagnants par Madame la Présidente de l’UJA, Vanessa Frasson, ainsi que le tirage au sort de la tombola qui permit aux participants de gagner, offerts par notre sponsor "Passion Automobiles", concessionnaire BMW et Mini, des week-ends découverte au volant des dernières nées des gammes précitées, mais également des lots siglés aux couleurs des marques.

Après l’effort, quoi de mieux que le réconfort d’un buffet concocté de main de maître par Clothilde qui nous permit de découvrir des saveurs inédites et des alliages savoureux qui ravirent l’assistance.

Rythmés par les jeux des plus jeunes, les conversations des plus âgés et la détente de tous dans le riant cadre champêtre des Montflourès, la journée s’acheva dans la satisfaction générale et la promesse à peine voilée que le Footing de l’UJA renaîtrait de ses cendres dès l’année prochaine.

Footing 2015

Écrit par Michel-Pierre Raynaud-Bardon lundi 08 juin 2015 à 10h07

Vous ne craignez ni la pluie, ni la boue, ni la sueur ? Vous ne dédaignez pas d’admirer les éléments alors que vous sacrifiez à l course à pieds ? Vous n’êtes pas du genre à fuir les robes noirs, les uniformes bleus et tout ce qui s’y rapporte ?Vous aimez les compétitions amicales dans un esprit sportif et chaleureux ?

Le footing UJA est fait pour vous !

Retrouvez-nous le samedi 13 juin 2015 à partir de 9 heures 30 au Stade de Sauclières pour les courses de 6 ou 12 kilomètres, au long d’un parcours le long des berges du Canal du Midi.

La remise des prix et le déjeuner se tiendront à compter de 12 heures 30 à la plaine de jeux de Montflourès.